La famille royale de Belgique

Léopold 1er, le premier roi de Belgique

Avec l’indépendance de la Belgique vis-à-vis des Pays-Bas, naît le royaume de Belgique. Les vrais débuts du règne de la famille royale de Belgique en tant que royaume indépendant remontent aux années 1830-1831. Léopold 1er est le réel fondateur de cette dynastie et donc 1er roi de Belgique. Il a régné jusqu’à sa mort en 1869 et c’est son fils Léopold II qui lui a succédé. Depuis, c’est le français qui est choisi en tant que langue officielle du royaume, car de par son alliance avec une française de sang royal, le 1er roi, malgré ses origines allemandes adopte cette langue.

Léopold II, deuxième roi des belges

Léopold II a régné sur le royaume de Belgique de 1865 à 1909. Il est considéré comme un “Roi bâtisseur” parce qu’il a créé des fortifications pour se prémunir contre d’éventuelles invasions et a aménagé des villes importantes telles que Bruxelles et Ostende et a fait en sorte de mettre en valeur un domaine important en Ardenne. Ce roi a été célèbre par son goût de la recherche de domaines à s’approprier et la création d’édifices et de grands espaces à exploiter de manière judicieuse. Tout ce qu’il a édifié, il en a fait don à la nation afin que celle-ci enrichisse son patrimoine par l’immobilier entre autres. On dit aussi que ce don a surtout été fait pour déshériter ses trois filles qui ne s’étaient pas mariées à des belges. Il n’avait pas d’héritier masculin. Ce que l’on garde de l’histoire de ce roi belge en particulier, c’est sa colonisation sanglante du Congo qui lui a fait gagner des millions de francs, mais qui a coûté des millions de vies humaines congolaises.

Albert 1er, troisième roi des belges

Albert 1er devient roi des belges en 1909. Il devient ainsi roi à la mort de son oncle Léopold II qui n’a pas eu d’héritier masculin. Ce roi est connu pour son goût pour les activités sportives et l’alpinisme en particulier, il a eu devant lui et durant son règne de 1909 à 1934 les difficultés de la première guerre mondiale et les signes avant-coureurs de la seconde guerre. La particularité du début de son règne est qu’il ait prêté serment en français et en néerlandais, ce qui est un soulagement pour la Flandre qui s’est sentie négligée durant le règne des deux rois précédents. Son nationalisme et son engagement militaire avec ses soldats lui valent le respect de son royaume.

Léopold III, fils d’Albert 1er succède au trône

A la mort accidentelle du roi Albert 1er lors d’une randonnée d’alpinisme en 1934, c’est son fils Léopold qui lui succède au trône. Le règne de celui-ci n’a pas duré très longtemps puisqu’il a été contraint d’abdiquer à cause de polémiques créées pour critiquer son attitude politique lors de la seconde guerre mondiale. Les belges gardent toutefois le souvenir de son épouse Astrid à la beauté légendaire qui a décédé lors d’un accident de voiture tragique. Après son abdication, Léopold III se consacre aux expéditions scientifiques et humaines jusqu’à sa mort.

Le roi Baudouin, Albert II et le roi actuel Philippe

Le roi Baudouin a régné depuis 1951 jusqu’à sa mort en 1993, puis c’est son frère Albert II qui lui a succédé, mais il a abdiqué en 2013 et c’est son fils Philippe qui règne aujourd’hui sur la Belgique depuis 2013.

by · in Magazinebw

Comments are closed.