L’architecture belge entre éclectisme et Art nouveau

Une architecture éclectique jusqu’à l’apparition de l’Art nouveau

En observant les édifices en Belgique, on note qu’il n’y a pas un style particulier qui a été adopté en particulier à une époque ou une autre. On ne peut pas dire qu’il y a de tout, mais que plusieurs styles coexistent qui vont du classique au néoclassique avec des éléments puisés dans divers types d’architecture ayant existé dans l’histoire sans touche personnelle propre à la Belgique. Puis, on finit par trouver le moderne dans sa forme la plus courante. Mais avant cela, Il y a toutefois certaines dates qui se sont démarquées par quelques nouveaux monuments demeurés dans la mémoire et qui captent l’attention du visiteur par leur allure prestigieuse. La majorité des monuments réputés sont situés à Bruxelles et il est possible d’en citer quelques-uns.

Éclectisme et Colonne du congrès

Cette grande tour érigée entre 1850 à 1859 est l’œuvre de Joseph Polaert. C’est un symbole pour la commémoration du Congrès national de 1830-183. Par la suite, on y a ajouté, en 1920, en bas de la tour, le tombeau du soldat inconnu en hommage aux soldats belges morts pendant la première guerre mondiale. Celle colonne majestueuse a suscité une grande polémique lors de son édification à propos de son emplacement jugé encombrant sur la place et on a pensé à la déplacer.

Art nouveau et Hôtel Tassel

Il s’agit d’un bâtiment qui est demeuré une référence dans l’histoire de l’architecture en Belgique, parce qu’il a innové à sa manière en adoptant de nouvelles perspectives totalement différentes de ce qui se faisait jusqu’alors. Que ce soit pour l’emplacement de la porte d’entrée, de la forme des escaliers ou de la disposition des chambres, l’architecte Victor Horta, maire architecte de l’édifice en question y symbolise le concept Art nouveau en Belgique. L’hôtel Tassel, bâti donc entre 1892 à 1893 demeure donc un monument bruxellois de grande importance pour sa nature innovatrice de l’époque.

Autres symboles d’architecture belge

D’autres travaux architecturaux ont vu le jour en Belgique et dont le style a été plus ou moins influencé par les souverains de chaque période. Ainsi, avec Léopold 1er, une touche de la nation nouvelle est perceptible dans les nouvelles édifications, puis sous Léopold II, d’autres édifications et d’autres nouveautés oscillant toujours entre néoclassicisme et éclectisme. On ne peut ne pas citer l’Eglise Sainte-Catherine, la Grande Synagogue de Bruxelles ou la gare de Bruxelles-Luxembourg et bien d’autres monuments dont la visite attire l’attention des visiteurs.

Le Manneken-Pis

La fameuse fontaine située à côté de la Grand Place, et que tout touriste pense à placer en premier lieu sur son programme de visites à Bruxelles, a en fait toute une légende derrière elle et dont les circonstances diffèrent d’un narrateur à l’autre. Cette fontaine surmontée d’une petite statuette de bronze qui représente un petit garçon en train d’uriner est plus ou moins le symbole d’un certain humour belge. Cela demeure toutefois l’un des monuments belges que l’on peut citer parmi les monuments d’architecture de ce pays puisqu’il suscite la curiosité du visiteur dont La destination est la Belgique.

by · in Magazinebw

Comments are closed.